G R I C E

Accueil > Activités > 2016-2017 > Gaïa : hypothèse, programme de recherche ou philosophie de la nature (...)

Gaïa : hypothèse, programme de recherche ou philosophie de la nature ?

vendredi 17 mars 2017, par Sébastien Dutreuil

  Sommaire  


 Sébastien Dutreuil

Postdoctoral fellow of the Max Planck Institute for the History of science, Berlin, Department II, Philosophy of Science.

 Résumé

PDF - 7.3 Mo
Diaporama

Un exposé standard a été élaboré à propos de l’hypothèse Gaïa (HG) dans les années 1980, puis a largement diffusé et persiste aujourd’hui en dépit d’une recrudescence de travaux scientifiques, historiques et philosophiques sur HG. Cet exposé considère HG comme une hypothèse folklorique ou pseudo-scientifique, critiquée par les biologistes de l’évolution et n’ayant intéressé au mieux que les néo-païens. Cet exposé passe entièrement à côté de l’histoire réelle d’HG et des problèmes philosophiques et scientifiques qu’elle soulève. Je présenterai le contexte de l’élaboration d’HG dans les années 1960 et 1970. Puis j’analyserai la controverse scientifique importante qui a émergé suite à sa réception dans diverses disciplines scientifiques (climatologie, biogéochimie, écologie, biologie de l’évolution) et au sein de l’écologie politique et des mouvements environnementalistes. Cette analyse historique me permettra de montrer qu’HG a été comprise suivant trois catégories philosophiques distinctes : une hypothèse, un programme de recherche, une philosophie de la nature accompagnée de prescriptions environnementales. Après une analyse épistémologique d’HG comme hypothèse/théorie, je montrerai que son programme de recherche est à la base de l’élaboration des « sciences du système Terre » dans les années 1980. Les sciences du système Terre structurent les recherches contemporaines en climatologie et biogéochimie et sous-tendent le discours actuel de l’anthropocène. Je terminerai en précisant les déplacements opérés par HG comme philosophie de la nature sur certains concepts importants, comme ceux de vie, de nature, et d’environnement.