G R I C E

Accueil > Activités > 2017-2018 > Tipping points ou éléments de bascule

Tipping points ou éléments de bascule

mardi 5 juin 2018, par Michel Crucifix

  Sommaire  

 Michel Crucifix

Maître de recherche FNRS et professeur de climatologie à l’Université catholique de Louvain.

 Résumé

Le 28 février, Hélène Guillemot nous a expliqué qu’entre autres choses, le concept de "tipping point" (point de bascule) a été mobilisé lors des négociations dans le cadre la conférence des parties de Paris en 2015. Comme pour soutenir cette analyse, Schellnhuber et al. ont fait publier en 2016 un commentaire intitulé "Why the right climate target was agreed in Paris" dans la revue "Nature Climate Change". Le commentaire contient une figure iconique reprenant les "Tipping elements possibly switched within the Paris range". Nous verrons d’autres exemples.

L’objet de ce séminaire sera de cerner le concept de tipping point tel qu’il est aujourd’hui utilisé en sciences du système Terre (nous ne pourrons d’ailleurs faire l’économie d’une définition des sciences du système Terre). Nous en reprendrons l’origine, verrons en quoi il diffère du concept de changement climatique abrupt davantage utilisé dans les années 2000, et nous aborderons son iconographie. Aujourd’hui, le concept de tipping point peut se décrypter selon une perspective mathématique, mais également selon une perspective politique, étroitement liée au concept d’anthropocène. Nous verrons ensemble dans quelle mesure il peut s’agir d’un concept fondateur d’un programme de recherche transdisciplinaire.