G R I C E

Accueil > Projet > Projet

Projet

mardi 9 septembre 2014, par Charlotte Luyckx

La crise écologique est sans conteste l’un des problèmes majeurs de notre époque, qui engage une réflexion inévitablement interdisciplinaire : elle soulève des problèmes techno-scientifiques mais elle questionne également notre modèle économique et politique tout comme elle bouleverse les catégories éthiques modernes et les représentations ordinaires de la relation homme-nature. Elle interpelle de façon générale nos modes de vie et nos modes d’organisation sociétale.

A l’heure actuelle, de nombreuses recherches sont menées dans le monde académique portant sur l’un ou l’autre des aspects de cette crise. Nous constatons par contre que cette problématique n’échappe malheureusement pas au problème de la fragmentation disciplinaire : une vision intégrée et globale fait défaut, seule à même de penser la complexité de la situation à laquelle nous sommes confrontés.

Le centre de philosophie des sciences et société (CEFISES) propose de réunir les chercheurs de l’UCL concernés par la crise écologique afin de mener une réflexion commune. L’un des objectifs majeurs de ce groupe de réflexion sera de créer des ponts entre des domaines de recherches et de réflexion, déjà liés en théorie par le fait qu’ils s’articulent autour d’un problème commun -la crise écologique-, mais pourtant séparés méthodologiquement, théoriquement et même, à Louvain-la-Neuve, géographiquement -le « haut » et le « bas » de la ville-.

 AGENDA ET OBJECTIFS

Nous envisageons de mener une réflexion en deux temps, qui se développera sur les deux années académiques à venir :

 Phase 1 - année académique 2014-2015

  • Diagnostic : élaboration d’une grille de lecture de la crise écologique dans ses différentes dimensions à partir des contributions des participants.
  • Conditions de l’interdisciplinarité (réflexion transversale) : identification des problèmes épistémologiques survenant à l’heure de faire entrer en dialogue les différentes disciplines concernées. Élaboration d’une cadre de réflexion propice au dialogue interdisciplinaire.

 Phase 2 - année académique 2015-2016

  • Du diagnostic au pronostic : quelles pistes de solutions peuvent être identifiées ? Quelles recommandations politiques pouvons-nous dégager ? Quelles implications théoriques et pratiques pouvons-nous tirer de la réflexion interdisciplinaire menée ?

 Phase 3 - année académique 2016-2017

  • Scénarios prospectifs : Quelle organisation pour une société, cadre institutionnel autant qu’organisation de la production matérielle, qui permettrait de maintenir le bien-être et la justice sociale tout en respectant la bio-capacité de notre planète et donc sans dépendre de la croissance économique ?