G R I C E

Accueil > Activités > 2018-2019 > Animal Vulnerability

Animal Vulnerability

mardi 12 mars 2019, par Angela Martin

  Sommaire  


GRICE - A. Martin : Animal Vulnerability, Sentience, and their moral implications
Animal Vulnerability, Sentience, and their moral implications
par Sophia Rousseau-Mermans
Repenser la division entre l’éthique animale et l’éthique environnementale : Du débat historique aux enjeux contemporains – le « problème de la prédation » et la réintroduction d’espèces prédatrices clés de voûte en milieux naturels sauvages Sophia Rousseau-Mermans (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne-IHPST, Université de Montréal) Dans cette présentation, je propose une analyse historique et philosophique des problèmes qui divisent l’éthique animale et l’éthique environnementale depuis les années 1980, en m’intéressant plus spécifiquement au problème de la prédation. Je reviens tout d’abord sur la formation des deux courants dans les années 1970 et présente le débat qui, à peine dix ans plus tard, a conduit à leur division en deux camps. J’expose ensuite les arguments qui ont récemment été avancés pour dépasser cette opposition face aux enjeux posés par les changements climatiques, la réduction catastrophique des milieux naturels sauvages et des populations de vertébrés et d’insectes, et le développement de moyens technologiques pour lutter contre l’exploitation des animaux par l’agro-industrie, notamment pour la production de viande, mais aussi contre la prédation en milieu naturel sauvage. Je propose ainsi de questionner, en dernière partie de cette présentation, les limites de ces « nouvelles alliances et oppositions » dans le cas de la réintroduction d’espèces prédatrices « clés de voûte » en milieux naturels sauvages. séance du 24/10/2018, séminaire GRICE : http://grice.quelfutur.org


 Angela Martin

Université de Fribourg.

 Résumé

While sentience and its normative implications have been discussed for some time in animal ethics, animal vulnerability has received less attention in the literature. In my talk, I will focus on the notion of animal vulnerability, its definition and its moral force, in comparison to sentience ascriptions.

In a first step, I will analyze different understandings of vulnerability : vulnerability as being broad in scope, encompassing everyone by their very nature, and vulnerability as a property of just a few in need of special protection and additional attention. I will then argue in favor of a definition of vulnerability that encompasses all beings with interests, but at the same time allows for the special protection of some individuals in certain contexts. Furthermore, I will discuss the normative implications of vulnerability ascriptions in a few case examples. Finally, I will conclude by outlining the differences between vulnerability and sentience ascriptions to animals : while sentience is a sufficient reason to ascribe moral status to a being, vulnerability draws our attention to those who are more likely not to be given what they are factually due.